• 31 décembre 2012
fr

France : Un dîner extraordinaire

Oliver Lebas, Commandant du Charles-de-Gaulle

Les dîners cultu­rels per­met­tent d’entrer dans la vie et l’oeuvre de per­son­nes pas­sio­nées. Dîners de bien­fai­sance, ils per­met­tent également de sou­te­nir l’oeuvre Points-Coeur.
Retour sur le dîner du 7 décem­bre 2012, au domaine de l’Aumérade : « Le Charles-de-Gaulle, fleu­ron de la Marine fran­çaise ».

« C’était extra­or­di­naire, jamais je n’avais vécu un dîner comme cela ! » C’est, à la fin de la soirée, l’excla­ma­tion d’émerveillement de l’un de nos invi­tés, venant pour la pre­mière fois à un dîner cultu­rel. Qu’est-ce qui fit de ce dîner un moment extra­or­di­naire pour nos amis ? Sûrement que le lieu splen­dide y fut pour quel­que chose. Nul doute que l’excel­lent repas y contri­bua aussi. Le contenu de la soirée, n’y fut pas moins pour beau­coup : le Commandant Lebas, pas­sionné par le Charles-de-Gaulle, nous entraîna sur ce géant des mers dont il a pris le com­man­de­ment en août 2011. Un tel bâti­ment ne peut que sus­ci­ter l’admi­ra­tion, et une confiance renou­ve­lée dans les capa­ci­tés de l’homme à réa­li­ser des oeu­vres qui le dépas­sent. Sérieux, confiance mutuelle, don total à son tra­vail, et sens de l’enga­ge­ment en vue de tous sont autant de valeurs indis­pen­sa­bles pour les quel­ques 1950 mem­bres de l’équipage de cette véri­ta­ble ville flot­tante. Les voir vécues inten­sé­ment est une vraie source d’espé­rance !

Mais plus encore que tout cela, ce qui marqua nos invi­tés, ce fut « quel­que chose de plus », et qui fit dire à l’une d’elles : « Comment faites-vous pour que nous res­sen­tions une telle com­mu­nion entre nous, sans nous connaî­tre ? ».

Sr Aurélie

Pour plus de ren­sei­gne­ments sur les dîners cultu­rels Points-Coeur : www.diner­cultu­rel.com

Lire l’arti­cle publié dans le blog Terre de Compassion : Le com­man­dant du Charles de Gaulle au ser­vice du fleu­ron de la marine fran­çaise


Revenir au début