• 16 juillet 2013
en es fr

Suisse : Quand nos amis visitent nos amis

Georges et Sr M-Madeleine, Genève

« Plus les jours pas­sent , plus nous avons de nou­veaux amis, plus nous sommes sol­li­ci­tés à visi­ter, donner un coup de fil, passer un temps gra­tuit avec celui qui frappe à notre porte. Souvent, nous par­lons de gra­tuité et cette gra­tuité me coûte car il faut sans cesse lutter contre la course au temps, sur­tout dans notre mis­sion à Genève où nous devons jon­gler entre le tra­vail à l’exté­rieur, les visi­tes, les char­ges quo­ti­dien­nes à accom­plir à la maison !
Sans cesse, se pose à moi cette ques­tion : « Comment aimer mes amis, leur être com­plé­te­ment pré­sente et pou­voir répon­dre à la demande de chacun ? »

Dimanche der­nier, j’étais seule à la maison. Une de nos amies, Laurence, me fait un SMS puis un autre pour me deman­der quand nous pou­vons nous voir. De mon coté, j’avais pro­grammé voir Georges, un autre ami en maison de retraite. Seigneur, qui visi­ter ? Que faire ? Ayant pris un petit temps pour prier l’Esprit Saint, me vient dans le cœur cette pro­po­si­tion : « Invite Laurence à venir avec toi voir Georges ? »
C’est ainsi, que nous par­tî­mes avec Laurence, le temps de char­ger son déam­bu­la­teur dans la voi­ture car Laurence, bien que âgée d’une qua­ran­taine d’années, souf­fre de nom­breu­ses mala­dies et ne peut se dépla­cer sans sa « tortue » comme elle aime le dire avec humour.
Alors le mira­cle se pro­dui­sit. Je ne sais pas qui était le plus consolé comme le disait une de nos volon­tai­res suis­ses à son retour de mis­sion. Je ne sais pas si c’était Georges sur­pris de nous voir arri­ver ensem­ble, Laurence heu­reuse de se donner oubliant toutes ses souf­fran­ces en voyant toutes ces per­son­nes âgées nous criant leur soli­tude ou moi, émerveillée devant la pré­sence pleine de com­pas­sion de mon amie Laurence et la joie de Georges, tou­jours heu­reux de connaî­tre nos amis !
Nous avons fini cette belle après-midi devant la statue de la Vierge du petit coin prière de la cham­bre de Georges !
Toute per­sonne a besoin d’aimer et de se sentir aimé. Proposer à nos amis de vivre notre expé­rience redonne sens à leur vie et les console pro­fon­dé­ment ! »

Sr Marie-Madeleine

Revenir au début