• 28 août 2012
fr

Soirée salvadorienne ou seconde édition d’un dîner culturel familial

Sr Petronille et sa cousine, août 2012

C’est la deuxième fois que, pro­fi­tant de mes vacan­ces en famille, j’orga­nise un « dîner cultu­rel ». Le but est de nous retrou­ver entre famille et amis et mieux faire connaî­tre notre mis­sion. Cette fois-ci, j’ai décidé d’invi­ter plus lar­ge­ment et c’est plus d’une cin­quan­taine de per­son­nes qui sont venues pour le dîner, accom­pa­gnées d’une quin­zaine d’enfants.

La trame de la soirée était simple : apé­ri­tif accom­pa­gné d’une vente d’arti­sa­nat puis dîner entre­coupé par une pré­sen­ta­tion du El Salvador, un dia­po­rama puis un petit témoi­gnage. Le public était assez varié et quel­ques-uns sont venus de loin. Il y avait une vraie joie à se retrou­ver et un réel inté­rêt pour ma mis­sion. Au moment du repas, ce sont mes frères et cou­sins qui ont assuré entiè­re­ment et avec effi­ca­cité la cui­sine et le ser­vice. De plus, une grande partie du repas m’a été offert : qui le vin, qui le pain, qui la viande, etc. La Providence fut vrai­ment au rendez-vous ; une tante s’est pro­po­sée spon­ta­né­ment pour les bou­quets et un ami pour la sono.
Surtout chacun mani­festa sa joie d’être là.

Le diman­che, nous sommes allées à la messe à Sarlat où j’ai donné un témoi­gnage. Sarlat étant une ville très tou­ris­ti­que la cathé­drale était comble. Nous avons reçu un très bel accueil de la part des gens. A la fin de la messe nous avons quêté pour le groupe de jeunes de San Pedro qui ira aux JMJ de Rio l’an pro­chain. Leur géné­ro­sité a été si grande que nous pour­rons payer pres­que le voyage de l’un d’entre eux !

Ces petits évènements sont pour moi une occa­sion de témoi­gner de la Compassion dans le Périgord, de ce qui me tient tant à coeur.

Sr Petronille

Revenir au début