• 6 septembre 2008
en es fr

Quelques « miettes » du chapitre

Après le cha­pi­tre qui nous – Servantes de la Présence de Dieu ! – a réu­nies fin avril, début mai, nous avons rejoint nos lieux de mis­sion, plei­nes d’un enthou­siasme renou­velé et d’une plus grande cons­cience de la gran­deur de notre appel. Ce que nous avons vécu ensem­ble pen­dant pres­que quinze jours a été si beau et si grand qu’il sera sans doute dif­fi­cile de tout vous par­ta­ger mais je veux quand même essayer, en quel­ques lignes, de vous en trans­met­tre quel­ques « miet­tes ».

A la suite de la Fraternité Molokaï qui s´y était réunie en octo­bre der­nier, nous avons décou­vert le beau vil­lage de Pignans qui est en train de deve­nir une plaque tour­nante de la famille Points-Cœur et un lieu hau­te­ment inter­na­tio­nal. Pour nous, c’était quel­que chose d’impor­tant de pou­voir vivre notre cha­pi­tre là : l’accueil que nous rece­vons dans ce dio­cèse est bou­le­ver­sant.

JPEG - 20.8 ko
P. Thierry et Mgr Rey

Le cha­pi­tre en lui-même s’est déroulé tout sim­ple­ment. Pendant toute une semaine, nous avons réflé­chi ensem­ble sur nos nou­veaux sta­tuts (dans les­quels nous reconnais­sons clai­re­ment appar­te­nir au mou­ve­ment Points-Cœur), sur notre vie dans ses dif­fé­rents aspects. Nous avons pris le temps de décou­vrir ou redé­cou­vrir ce que pou­vait vivre cha­cune des sœurs, nous avons élu notre nou­velle supé­rieure et un nou­veau conseil (désor­mais cons­ti­tué de trois sœurs). Nous sommes allées en pèle­ri­nage à Moustiers-Sainte-Marie et décou­vert des lieux magni­fi­ques. Ce qui a été par­ti­cu­liè­re­ment mar­quant pen­dant toute cette pre­mière semaine de tra­vail est la joie pai­si­ble qui ani­mait les sœurs et la grande sim­pli­cité de nos échanges et de nos dis­cus­sions.

JPEG - 14.8 ko
Sr Isabel et Sr Myriam sur la place de l´église de Pignans

En début de deuxième semaine, Père Thierry nous a prêché une petite retraite sur le thème de la Présence, pour nous aider à « habi­ter » notre nou­veau nom dès les pre­miè­res heures : ce « nom nou­veau » qui est en fait la reconnais­sance de ce que nous vivions déjà, de ce qui habi­tait notre cœur depuis le com­men­ce­ment, de ce que Père Thierry nous a donné dès les ori­gi­nes. Nous avons pris le temps de contem­pler les dif­fé­ren­tes formes de pré­sence du Christ : pré­sence incar­née, pré­sence de misé­ri­corde, pré­sence du pain, pré­sence du Crucifié et pré­sence du Ressuscité. Le tout à partir de l’évangile de saint Jean et des com­men­tai­res d’Adrienne von Speyr. C’était magni­fi­que et tel­le­ment éclairant !

Nous avons également vécu un très bel événement : une confé­rence sur le thème « Art et com­pas­sion » que Père Thierry a faite à Pignans, dans l’Atelier de Jean Miotte, un pein­tre avec lequel une vraie amitié est en train de naître. La soirée pro­po­sée était très com­plète, intro­duite par des chants gré­go­riens chan­tés avec brio par Denis et Christian (fra­ter­nité sacer­do­tale Molokaï) et conclue par des danses d’Israël et bien sûr un petit verre. C’était très beau ! Parmi les per­son­nes pré­sen­tes il y avait plu­sieurs artis­tes, pour la plu­part non croyants, mais qui ont été bou­le­ver­sés par les paro­les de Père Thierry qui a conclu sa confé­rence par une vraie caté­chèse sur l’eucha­ris­tie.

Un autre très grand moment, évidemment, a été la jour­née de samedi 3 mai, avec la pro­fes­sion per­pé­tuelle de six de nos sœurs : Sr Alix, Sr Claire, Sr Régine, Sr Pétronille-Marie, Sr Marie-Madeleine et Sr Marie. La messe a été magni­fi­que et très émouvante. Environ mille per­son­nes y ont assisté. La cho­rale a réa­lisé un tra­vail incroya­ble en chan­tant une messe de U. Sisask. (suite ci-des­sous)


Revenir au début