• 5 mai 2011
fr

Pèlerinage à Notre-Dame du Laus

Notre Dame du Laus

Cette année, pen­dant l’octave de Pâque les « ser­van­tes de l’assem­blée » de Hyères nous allées en pèle­ri­nage à Notre Dame du Laus. Sr Sophie les accom­pa­gnait.

Les « ser­van­tes de l’assem­blée » est un petit groupe de jeunes filles de la paroisse de 7 à 17 ans. Pendant les célé­bra­tions, elles sont au ser­vice de l’assem­blée, essayant de favo­ri­ser la prière des fidè­les. Revêtues d’une cape blan­che, elle par­ti­ci­pent notam­ment à la pro­ces­sion des offran­des et accom­pa­gnent les prê­tres pen­dant la dis­tri­bu­tion de la com­mu­nion…

En pèle­ri­nage à Notre Dame du Laus, nous étions quatre adul­tes pour qua­torze filles, notre séjour s’est donc effec­tué dans un climat de grande sim­pli­cité, comme une famille nom­breuse qui part en pèle­ri­nage, accueillant les nou­vel­les venues sans dif­fi­culté, ainsi que celles qui por­tent des poids plus lourds… Chacune s’est ainsi lais­sée entrai­ner par la joie de vivre des autres et par leur atten­tion.

Notre Dame du Laus

Progressivement, nous sommes entrés dans la grâce propre du lieu, la « grâce du Laus » : C’est au Laus, au cœur des Alpes du Sud, près de Gap, qu’en 1664 la Vierge Marie appa­raît à une ber­gère, Benoîte Rencurel, et lui demande de fonder un sanc­tuaire, qu’elle des­tine à la réconci­lia­tion : "J’ai demandé ce lieu à mon Fils pour la conver­sion des pécheurs, et Il me l’a accordé". (Message de la Vierge Marie à Benoîte). C’est pour­quoi on aime l’appe­ler ici : Marie « Refuge des pécheurs ».

Benoite Rencurel vivra cin­quante quatre années d’appa­ri­tions jusqu’à sa mort en 1718 : appa­ri­tions de la Vierge, qui l’éduque, la conseille et la sou­tient dans sa mis­sion d’accueil et d’accom­pa­gne­ment des pèle­rins, en lui don­nant un cha­risme de connais­sance des cœurs. A l’aide de ce der­nier, elle encou­rage et guide les pèle­rins qui vien­nent se confes­ser.

Chacune ayant à cœur de vivre avec sérieux la démar­che de pèle­ri­nage pro­po­sée, ces quel­ques jours ensem­ble nous ont appris à vivre plus en vérité devant Dieu et les autres, à vivre également, dans la joie, les petits ser­vi­ces, à goûter les bien­faits du recueille­ment dans la prière, et donc par dessus tout, à accueillir la grâce pré­pa­rée pour nous par le Christ Ressuscité, en nous atti­rant plus près de Lui, le Chemin, la Vérité et la Vie.

Sr Sophie

En route vers le lieu d'apparition Pauline et Ylona Emma, Louise et Elisabeth
Revenir au début