• 19 mai 2011
es fr

Le mariage aux Etats-Unis : Quelle définition ? Quel témoignage ?

Le 23 février der­nier, le Président Obama a demandé de ne plus défen­dre dans les cours de jus­tice fédé­rale amé­ri­caine la loi de Défense du Mariage ("Defense of Mariage" ou « DOMA »). Cette inter­ven­tion du Chef de l’Etat amé­ri­cain a pro­vo­qué une cer­taine sur­prise.

La loi DOMA, en effet, n’a pas plus de quinze ans. Elle avait été pro­mul­guée le 21 sep­tem­bre 1996 par le Président Bill Clinton. À cette époque, cer­tains États envi­sa­geaient de voter des lois léga­li­sant l’union entre per­son­nes du même sexe. La loi DOMA per­met­tait qu’un État puisse ne pas reconnaî­tre chez lui un tel mariage même s’il l’avait été dans un autre État ; le mariage étant clai­re­ment défini dans l’arti­cle 3 de la loi DOMA comme une union légale entre un homme et une femme.

On se demande com­ment aujourd’hui, une loi votée il y a si peu de temps et à une si large majo­rité par la Chambre des Représentants (342 oui, 67 non) et par le Sénat (85 oui, 14 non) puisse être décla­rée indé­fen­da­ble cons­ti­tu­tion­nel­le­ment. La Conférence des Évêques Américains a réagi par des décla­ra­tions offi­ciel­les met­tant en avant l’aspect injuste d’une telle déci­sion, les ris­ques de dérive et d’atteinte à la liberté reli­gieuse, ainsi que les consé­quen­ces dra­ma­ti­ques pour la vie sociale. Au niveau local, l’Église catho­li­que new-yor­kaise appelle chaque citoyen catho­li­que à écrire à leurs dépu­tés et séna­teurs pour qu’une telle déci­sion ne soit pas vali­dée au cours de la nou­velle ses­sion de l’assem­blée de l’état de New York qui s’est ouverte le 2 mai der­nier.

Des ini­tia­ti­ves pas­to­ra­les sont également mises en place pour renou­ve­ler et redé­cou­vrir la beauté du mariage. Les caté­chè­ses du Bienheureux Jean-Paul II en sont plus que jamais le sup­port prin­ci­pal.

Il semble impor­tant de rele­ver ici une ini­tia­tive qui pas­sera sans doute ina­per­çue de beau­coup de médias et de citoyens amé­ri­cains de l’État de New-York. Elle est pour­tant celle qui peut être la plus fruc­tueuse pour les cœurs car il ne s’agit plus d’une oppo­si­tion d’argu­ments, de paro­les, mais un exem­ple bien concret de vies don­nées. C’est l’exem­ple tout simple de dizai­nes de cou­ples qui se réu­ni­ront le 22 mai pro­chain en la Cathédrale Saint-Patrick de New-York. Une messe solen­nelle d’action de grâce y sera pré­si­dée par l’Archevêque, Mgr Timothy Dolan, pour les cou­ples célé­brant leur cin­quan­tième anni­ver­saire de mariage.

Cinquante ans… d’une vie qu’on n’a pas de peine à ima­gi­ner mou­ve­menté tant par les épreuves que par les joies, les guer­res et les réconci­lia­tions, les indif­fé­ren­ces et les dons de soi,

Cinquante ans… qui témoi­gnent du Mystère qui seul est capa­ble de faire demeu­rer dans l’unité et la misé­ri­corde,

Cinquante ans… de fidé­lité plus fort que toutes décla­ra­tions pour la défense du mariage.

 

Sr Blandine

Vu sur le blog Terre de Compassion


Revenir au début