• 14 avril 2010
en es fr

La Semaine Sainte avec les sœurs du Pérou

Chemin de Croix à Picapiedra, Perú

Pour deux petits vil­la­ges, notre Semaine Sainte fut digne d’une cathé­drale ! Chaque office était servi par six à huit petits « car­di­naux » dans leur sou­tane rouge et sur­plis blanc. L’encens était de mise. Nous n’avions plus rien à envier aux années pas­sées où les sémi­na­ris­tes eux-mêmes ser­vaient la messe de nos vil­la­ges.

La grand messe du jeudi Saint se pro­lon­gea par l’ado­ra­tion du Saint Sacrement jusqu’à minuit. Don Pedro, cet homme de 80 ans, nous accom­pa­gna jusqu’à la fin. Cet "abue­lito" nous impres­sionne par sa fidé­lité et sa soif insa­tia­ble liée à une sim­pli­cité d’enfant. Il n’a pas manqué un seul office ! La tra­di­tion veut que le chemin de Croix soit « vivant » : les enfants ani­mè­rent avec beau­coup de sérieux celui de Guayabo et les adul­tes celui de Picapiedra, le vil­lage voisin. 3h de chemin de Croix sillon­nant les vil­la­ges ! A Picapiedra, il fut accom­pa­gné d’une fan­fare et Jésus fut joué par un père de famille. C’était émouvant de voir mar­cher avec une grande humi­lité cet homme pieds nus, tom­bant sous le poids de la lourde Croix. On ima­gine alors quel durent être les sen­ti­ments de ceux qui accom­pa­gnè­rent Jésus lui-même ! Sur le chemin, le père bénis­sait chaque maison et famille qui accueillait une sta­tion. La Vigile Pascale fut aussi très émouvante par sa solen­nité et par le bap­tême d’une famille entière. Le Pregón chanté par deux jeunes filles du vil­lage et de magni­fi­ques bou­quets don­naient le ton de l’événement devant une cha­pelle comble.

De verdad, ¡Cristo ha resu­ci­tado en Guayabo !

Sr Pétronille

Chemin de Croix à Guayabo, Perú Chemin de Croix avec les enfants à Guayabo, Perú Chemin de Croix avec les enfants à Guayabo, Perú Chemin de Croix à Picapiedra, Perú Chemin de Croix à Picapiedra, Perú Chemin de Croix à Picapiedra, Perú Chemin de Croix à Picapiedra, Perú Chemin de Croix à Picapiedra, Perú
Revenir au début