• 4 décembre 2008
en es fr

El Salvador : terre d´hospitalité

Au Salvador, le mois de novem­bre est un mois char­nière. C’est la fin des pluies et le début de la saison sèche. La grande humi­dité des six der­niers mois laisse la place al Norte, au vent du nord, qui va aider le grain de café à passer du vert au rouge. En quel­ques jours, notre finca, culture de café, prend une allure de fête, les plan­tes de café se cou­vrant de grains rouges, tels les boules rouges sur les sapins de Noël !

Aujourd’hui est un grand jour pour nous : c’est la cueillette du café ! Une fois par an, une tren­taine de famil­les, sou­vent des voi­sins et amis se joi­gnent à nous pour la récolte. C’est un moment très convi­vial où chacun, le panier autour de la taille, égraine de belles grap­pes rouges des bran­ches de café. L’ambiance entre les caféiers est plutôt silen­cieuse, nos amis ne sont pas très bavards, mais appré­cient notre com­pa­gnie. Les sal­va­do­riens sont des tra­vailleurs. Tôt le matin, ils arri­vent pleins d’énergie, le sou­rire aux lèvres. Je ne les entends jamais se plain­dre. Beaucoup ont la vie rude et savent valo­ri­ser le don de la vie, de la santé, du tra­vail, de l’amitié…


Revenir au début