• 16 septembre 2013
es fr

El Salvador : Les JMJ au Brésil

Gerardo, Fazenda do Natal, juillet 2013

De Sr Bénédicte, en mis­sion au prieuré du El Salvador :

Je dési­rais vous faire part de ce que nous avons vécu avec nos 11 jeunes durant ces 2 semai­nes au Brésil.

JPEG - 95.8 ko JPEG - 201.8 ko Pendant les pré-JMJ, nous avons été accueillis par Points-Coeur à la Fazenda Do Natal (Ferme de la nais­sance) dans la région de Salvador de Bahia où sont accueillies des per­son­nes en dif­fi­cultés ou dans la rue pour se réha­bi­li­ter et naître de nou­veau. Nous étions 60 jeunes à être accueillis là venant d’Italie, France, Pérou, Argentine et El Salvador. Nous avons pu décou­vrir la vie simple de la Fazenda, par­ta­geant un peu leur vie quo­ti­dienne, leur belle litur­gie, leur vie com­mu­nau­taire, leurs apos­to­lats et leur accueil des plus pau­vres. Nous avons également décou­vert la richesse de chaque pays pré­sent en connais­sant chacun et en par­ta­geant nos cultu­res. Chaque soir, chaque pays pré­pa­rait un repas typi­que et pré­sen­tait son pays par des photos, danses, chants, etc. Nous avons fait aussi des sor­ties et une jour­née apos­to­lat où nous avons visité des per­son­nes du petit vil­lage voisin à la Fazenda pour cer­tains ; pour d’autres, le quar­tier Points-Coeur ou l’orphe­li­nat que visite chaque semaine la Fazenda. Nos jeunes ont été très touché de vivre cela. Saul raconte : « Je suis allé à l’orphe­li­nat pour jouer avec les enfants et dès le pre­mier ins­tant que je les ai vu, j’ai noté le manque d’amour, d’affec­tion et d’atten­tion de ces enfants, tous vou­laient qu’on joue avec chacun d’eux ! »

JPEG - 194.7 ko

A notre arri­vée à Río, le groupe des 80 de la Fazenda a été accueilli par une com­mu­nauté bré­si­lienne vivant sur place qui était toute à notre dis­po­si­tion pour nous expli­quer et accom­pa­gner nos pre­miers pas dans Río. Nous n’étions pas trop loin du centre, à peu prés à 1/2heure en métro. Pour mieux vivre un évènement d’une telle ampleur, nous nous sommes divi­sés en petits grou­pes par pays pour les acti­vi­tés de chaque jour. Nous par­tions le matin pour pren­dre le petit déjeu­ner au lieu des caté­chè­ses puis reve­nions le soir assez tard. JPEG - 67.8 koNos jeunes avaient un grand désir de voir le Pape de près. Le jour de l’accueil, nous avons attendu 4 heures près de la bar­rière pour le voir quand il pas­se­rait en papa­mo­bile.
« J’ai pu voir le Christ dans la per­sonne du pape. Recevoir de lui la béné­dic­tion, l’espé­rance, l’encou­ra­ge­ment et sa foi en nous a été le plus beau de ce que j’ai reçu jusque là. » (Iliana).
« J’aime le pape encore plus, je veux lire ce qu’il écrit, l’écouter plus, je suis fière d’appar­te­nir à l’Eglise ! » (Abigail).

JPEG - 96.7 koUn autre moment fort a été le pèle­ri­nage des 3 mil­lions de jeunes jusqu’au lieu de la veillée (la plage de Copacabana), pèle­ri­nage de 9 km à pied. Nos jeunes nous disent que le Pape les a rem­plis de force, d’enthou­siasme, de bon­heur.
« Maintenant que je reviens à ma réa­lité, je vois que je dois main­te­nir la force que j’ai reçu là-bas et être mis­sion­naire dans mes études, mon tra­vail. » (Guadalupe).
« Voir son visage sou­riant de si près et écouter ses paro­les a été une béné­dic­tion mais aussi un enga­ge­ment à trans­met­tre l’Evangile par­tout, "Allez, sans peur, servir" nous a-t-il envoyé dans sa der­nière homé­lie » (Iliana).

Je vous laisse avec les paro­les de Saul en vous remer­ciant de nou­veau chacun : « J’ai pleuré ; je crois que per­sonne s’en est aperçu ; car je sen­tais un grand bon­heur de savoir que j’étais aux JMJ ici à Río et que tout fût pos­si­ble grâce à Dieu et à vous tous qui nous avez aidé ! »


Revenir au début