• 20 septembre 2012
es fr

El Salvador : A l’école de la théologie du corps selon Jean Paul II

Marielos et Carlos, 2012

« L’amour humain ne s’apprend pas. Cependant, il n’y a rien de plus néces­saire à ensei­gner » [1]

Les 11 et 12 août, la Fraternité Maximilien-Kolbe du Salvador s’est retrou­vée à San Pedro Perulapan pour vivre la deuxième ses­sion sur le thème de la Théologie du Corps à partir du livre : « la sexua­lité selon Jean-Paul II » d’Yves Semen. En effet, durant les quatre pre­miè­res années de son pon­ti­fi­cat (de 1979 à 1985), Jean-Paul II a consa­cré chaque audience géné­rale du mer­credi à la « théo­lo­gie du corps », soit 129 audien­ces au total.

Véritable péda­go­gue, Jean-Paul II nous ramène à la source de notre huma­nité et de sa fina­lité, étape indis­pen­sa­ble pour embras­ser plei­ne­ment notre réa­lité humaine : « Le corps humain com­prend dès son ori­gine cette capa­cité d’expri­mer l’Amour, c’est à tra­vers l’Amour que la per­sonne devient un don et par ce don qu’elle trouve sa raison d’être et ainsi comble le but de son exis­tence. »  [2] Rappel pour les époux que le mariage est chemin de sain­teté et de res­pon­sa­bi­lité : « Par le moyen de la dona­tion per­son­nelle réci­pro­que, qui leur est propre et exclu­sive, les époux ten­dent à la com­mu­nion de leurs êtres en vue d’un mutuel per­fec­tion­ne­ment per­son­nel, pour col­la­bo­rer avec Dieu à la géné­ra­tion et à l’éducation de nou­vel­les vies »  [3]
Le diman­che, la ren­contre s’est clô­tu­rée par l’inter­ven­tion d’une doc­to­resse spé­cia­liste au Salvador de la méthode Billings. Cette femme pas­sion­née a également donné son témoi­gnage de vie conju­gale. Sa pré­sence a sus­cité de nom­breu­ses ques­tions.

Du lundi 13 au jeudi 16 a com­mencé la ren­contre des sœurs, per­ma­nents et Amis des enfants sur le même thème.
Nous sommes tou­jours très heu­reux de nous retrou­ver ensem­ble pour appro­fon­dir ce thème si cher à Jean-Paul II et si riche d’ensei­gne­ments : « La sexua­lité n’est pas quel­que chose que nous devons inven­ter, c’est quel­que chose de révélé. La com­mu­nion des Personnes Divines cons­ti­tue la source et le modèle de la sexua­lité ».

« Etre humain, c’est être appelé à être en com­mu­nion avec les autres ».

Sr. Anne

Notes

[1] Jean-Paul II, audience Théologie du corps

[2] Jean-Paul II, audience 16/01/1980

[3] Jean-Paul II, Humanae Vitae n.8

Revenir au début