• 28 août 2012
fr

Des vacances théologiques à Pignans (France)

« Les vacan­ces doi­vent nous aider à être fidè­les à notre cœur, plus pro­ches de Dieu : la nature, la beauté, l’amitié, la réflexion, la prière sau­ront y contri­buer ». (P. Thierry, 2/07/2011)

Nous venons de vivre des « vacan­ces théo­lo­gi­ques » à Pignans cet été. Le concept élaboré par Père Thierry la pre­mière fois en 2002 pré­voit de réel­les vacan­ces plei­nes de sens parce qu’elles pro­po­sent d’aller à la redé­cou­verte de notre cœur.

Nous nous sommes mis à l’école de Jean Paul II avec divers ensei­gne­ments sur sa vie et ses ency­cli­ques : « Redemptor Hominis », « Veritatis splen­dor », « Laborem exer­cens » et « Dominum et vivi­fi­can­tem ». Les pré­sen­ta­tions furent sui­vies de beaux échanges.
Nous sommes allés à la décou­verte de la Provence si belle : esca­lade à la Sainte-Baume avec messe dans la grotte de Sainte-Marie-Madeleine, visite de caves car le vin tient une place de choix dans cette région enso­leillée et réjouit le cœur de l’homme, balade en bateau dans les calan­ques de Cassis où mer et roches offrent des pay­sa­ges de rêve, pèle­ri­nage au monas­tère de La Verne, ancienne char­treuse aban­don­née depuis la Révolution, tota­le­ment recons­truite comme au XII° siècle qui accueille les peti­tes sœurs de Bethleem.
Une petite moniale toute jeune et pleine de joie nous a par­tagé son expé­rience du silence et de la soli­tude avec une telle fer­veur qu’on se croyait avec les anges ! Et puis, bien sûr, l’incontour­na­ble messe gré­go­rienne au Thoronet chan­tée par Damien Poisbleaud qui fait vibrer la pierre de la véné­ra­ble église… on se sent si petit lors­que l’on célè­bre les divins mys­tè­res dans ce lieu.
A cela il faut ajou­ter un concert des Quatre Saisons de Vivaldi et deux belles soi­rées chez les soeurs de Hyères puis de Flassans où un ami nous anima la soirée de mille chants accom­pa­gnés de la gui­tare et repris en chœur par le joyeux groupe. Le palais ne fut pas en reste et une sym­pa­thi­que équipe nous pré­pa­rè­rent de magni­fi­ques repas arro­sés de frais rosé !

Oui, des vacan­ces qui ont été un vrai repos et qui nous aidè­rent à trou­ver ou au moins cher­cher le sens de notre vie, de notre tra­vail, de nos enga­ge­ments et à redé­cou­vrir la Présence de Dieu en toute chose.
L’un des moments fort fut lorsqu’au début de la messe de samedi, Père Thibault lut le mail de Mgr Samir Nassar, l’évêque de Damas sur la situa­tion dou­lou­reuse qu’ils vivent actuel­le­ment en Syrie. Nous étions en vacan­ces mais ne pou­vions oublier le monde et sa souf­france et toutes ces grâces ne pou­vaient que nous invi­ter à un enga­ge­ment plus intense, plus sérieux, plus pas­sionné pour toute la réa­lité.


Revenir au début