• 5 novembre 2014
fr fr

Bienheureux Paul VI, priez pour nous

Paul VI servant les enfants à table, 1966

Fais que ton cœur soit […] immense, capa­ble […] d’aimer tout le monde, le bon parce qu’il est bon, le méchant pour le guérir, le petit parce qu’il doit être com­pris comme tel, le grand pour sa vraie gran­deur, mais tous dans un même prin­cipe : l’amour.
(Paul VI, Mercredi saint 1961)

Le bien qui compte le plus, c’est l’aide appor­tée par des voies hum­bles et sou­vent inconnues, à secou­rir de peti­tes détres­ses trop sou­vent oubliées dans les grands pro­jets de réforme sociale.
(Paul VI, Mercredi saint 1959)

Sur le chemin de la croix, nous appre­nons à soi­gner, à servir la souf­france, quelle qu’elle soit… Le chemin de croix est une école de com­pas­sion… Le cœur chré­tien, au rythme de celui du Christ, apprend à battre en har­mo­nie avec celui qui est dans le besoin, dans la dou­leur, dans le mal­heur.
(Paul VI, Vendredi saint 1975)


Revenir au début