• 24 juillet 2014
fr

La Havane : une retraite à la plage

Les enfants au Point-Coeur de La Havane

Le Point-Cœur de Cuba réunit tous les quinze jours un groupe de jeunes pour diver­ses pro­po­si­tions. La der­nière en date, est une retraite à la plage, direc­tion Jibacoa. Sr Eléonore, Servante de la Présence de Dieu, en mis­sion au Point-Cœur de Cuba raconte cette pre­mière !

Profitant de la visite à Cuba de père Thomas, de la fra­ter­nité Molokaï, en avril der­nier, nous avons pro­posé à nos jeunes amis une jour­née de retraite à la plage au lieu de nous réunir au Point-Cœur, comme nous le fai­sons tous les quinze jours. C’est ainsi qu’après deux semai­nes de pré­pa­ra­tifs un peu à l’aveu­gle, puis­que c’était notre pre­mière expé­rience de ce genre depuis notre arri­vée sur l’île, nous étions vingt-sept à répon­dre à l’appel au matin du diman­che 6 avril. Presque tous nos amis avaient accepté l’invi­ta­tion ! Direction Jibacoa, une très jolie plage à cin­quante kilo­mè­tres à l’est de La Havane. C’est là que nous avons débar­qué, après un voyage à bord d’un bus sans âge, mais qui tint bon tant à l’aller qu’au retour.

Père Thomas avec les jeunes amis du Point Coeur de Cuba
Père Thomas avec les jeunes amis du Point Coeur de Cuba

Dès l’arri­vée, pen­dant que les choses se met­taient en place, Roxi, volon­taire ukrai­nienne, et moi avons lancé quel­ques chants. Puis, immé­dia­te­ment, nous sommes entrés dans le vif du sujet avec un ensei­gne­ment de père Thomas à partir de la ques­tion : « Quelle plé­ni­tude pour notre vie ? ». Le ton était donné. Débutant par Zaz et débou­chant sur une heure de médi­ta­tion silen­cieuse face à la mer, ce temps a été vécu très sérieu­se­ment par nos amis : lec­ture d’un texte et confes­sion pour beau­coup. Puis ce fut la grâce d’une belle messe dans la nature, entre la cha­pelle et la mer, dans un climat très recueilli, juste un peu per­turbé par les regards des quel­ques per­son­nes qui pas­saient sur la route, peu habi­tués à voir ce spec­ta­cle. Le déjeu­ner orga­nisé de main de maître par Magdalena, volon­taire polo­naise, fut vite avalé, suite à quoi nous nous retrou­vions tous sur la plage pour le cha­pe­let avant de sauter dans l’eau. Un petit temps fut consa­cré à la bai­gnade et au jeu, avant de finir par une belle école de com­mu­nauté en conclu­sion de la jour­née.

Nous sommes ren­trés émerveillés, tant le Point-Cœur que les jeunes. Il s’est passé quel­que chose d’impor­tant. Cette façon de vivre les choses, aussi dense dans un temps si court, était nou­velle pour les jeunes. Tant l’atmo­sphère d’amitié que le contenu les ont énormément tou­chés. Au terme de cette jour­née, les confi­den­ces reçues disaient que c’est la sim­pli­cité des rela­tions et la richesse de la jour­née qui ont, encore une fois, attiré chacun dans la joie de la ren­contre et d’une amitié qui ne cesse de s’appro­fon­dir.

Sr Eléonore


Revenir au début