• 28 novembre 2009
en es fr

Apporter à chacun une consolation toute divine...

Engagements définitifs de Sr Pascale,
24 octobre 2009

« L’acte que tu vas poser, sr Pascale, en remet­tant pour tou­jours ta vie entre les mains de la Trinité Sainte a en fait un triple sens : il sert à la gloire de Dieu, il pro­vo­que un élargissement de toi, il contri­bue à la conso­la­tion de tous.
[…] Ta connais­sance de la méde­cine n’est pas seu­le­ment une science que tu as acquise ; elle est l’ins­tru­ment qui te permet d’aimer de façon concrète, de témoi­gner de façon très incar­née l’amour que le Christ souf­frant et glo­rieux a pour chacun. Le malade est vul­né­ra­ble, le malade prend sou­dain cons­cience que tout est vanité, le malade devient sen­si­ble au moin­dre geste, à la moin­dre parole, le malade est récep­tif, plus peut-être qu’en aucun autre moment de sa vie, à la grâce de Dieu. Un seul geste de ta part, un seul encou­ra­ge­ment du regard peu­vent faire bas­cu­ler la vie de ton patient dans l’ado­ra­tion. Ta bas­sine et ta ser­viette à toi sont le sté­tho­scope et la serin­gue. Selon la façon même dont tu en uses, ils doi­vent expri­mer à ceux qui ont mal ta com­pas­sion, toute ta com­pas­sion, toute la com­pas­sion de Dieu à leur égard. Tu ne prê­ches pas, tu soi­gnes ; mais en soi­gnant, tu peux évangéliser mieux que le plus fécond des pré­di­ca­teurs. Tu peux appor­ter à chacun une conso­la­tion toute divine... »

Père Thierry de Roucy
(Extrait de l´homélie pour les engagements définitifs de sr Pascale)


Revenir au début